"L’homme de bien, dans le monde, ne se braque ni pour ni contre, mais incline vers ce qu’exige la situation."

Confucius

Hypnothérapie

MILTON H. ERICKSON

Milton Erickson, psychiatre américain, a été très tôt confronté à de gros problèmes de santé. De par ses attaques de poliomyélite, il sera très rapidement amené à apprendre, par lui-même, des techniques d’auto-hypnose.

Il consacrera donc une très grande partie de sa vie à l’expérimentation des diverses techniques d’induction d’états hypnotiques dans un but thérapeutique, et ce, tant sur lui-même que sur ses patients. Très vite, il se rendra compte que l’état hypnotique permet de faire de nouveaux apprentissages, facilitant ainsi la résolution de différents problèmes, parfois très anciens.

Milton H. Erickson réalisera rapidement que les gens sont déjà en possession de ressources qui leur sont nécessaires pour changer. Il utilisera donc l’hypnose dans le but de permettre à ses patients de prendre, ou de reprendre, contact avec leurs ressources.

Il décède en 1980 en laissant derrière lui de fabuleux outils de changement.

QU’EST CE QUE L’HYPNOSE ?
QU’EST-CE QUE L’ÉTAT HYPNOTIQUE ?

Vous devez tout d’abord savoir que l’état hypnotique est un état de conscience modifié. C’est un état naturel que nous faisons tous, tous les jours et sans nous en rendre compte.

En voici quelques exemples :

Lorsque nous marchons en rue, nous ne réfléchissons pas à mettre un pied devant l’autre. C’est un petit peu comme si une partie de nous-mêmes, à un niveau inconscient, prenait en charge la marche. Une autre partie de nous-mêmes peut, en même temps et toujours à un niveau inconscient, être attentive à notre sécurité ou à notre chemin. Notre état de conscience se modifie donc et peut ainsi nous permettre, à un niveau conscient cette fois, de discuter tranquillement avec la personne qui nous accompagne.

L’état hypnotique est aussi très semblable à cet état ou à ces sensations que nous connaissons lorsque nous sommes dans la lune ou dans les nuages. Nous sommes un peu ailleurs, nous rêvassons... Peut-être vous rappelez-vous d’un souvenir d’école ? Un cours de math par exemple... Le cours vous ennuyait profondément, vous rêvassiez en regardant par la fenêtre. Le professeur était bien loin, vous n’entendiez même plus ce que vous disait votre voisin. C’est un peu ça l’état hypnotique.

Dans le cadre d’une séance d’hypnose, puisque celle-ci est un outil, il s’agit évidemment de recréer cet état de conscience modifié. La séance commencera donc le plus souvent par une première phase, dite d’induction, où il s’agit comme le nom l’indique, d’induire un état hypnotique. Des techniques verbales de relaxation, de visualisation, de confusion seront utilisées pour induire cet état. A ce stade, la personne qui entre en transe, à son rythme, ressent une profonde sensation de détente. Cette détente est très proche de celle que peuvent rencontrer les personnes qui pratiquent la relaxation, le yoga ou la méditation. C’est aussi le même genre de sensations que vous rencontrez lorsque vous commencez à vous endormir.

Au fur et à mesure que la séance d’hypnose se poursuit, vous allez bien sûr approfondir cet état. Vous allez doucement lâcher prise et faire abstraction de la réalité environnante tout en restant en relation avec le thérapeute. C’est maintenant que la deuxième phase trouve sa place : il s’agit ici de commencer à travailler les problèmes pour lesquels vous pouvez être amené à consulter.

Différentes stratégies thérapeutiques sont utilisées. L’utilisation de la métaphore est la plus courante. Il en existe d’autres comme la prescription de problème, le changement de patterns, le choix illusoire, les suggestions directes ou indirectes, le saupoudrage, la régression ou la progression en âge, l’orientation vers la solution, etc.

Lors de la troisième et dernière phase, après avoir donné ce qu’on appelle des suggestions post-hypnotiques, vous êtes invité à reprendre contact avec la réalité et à vous réveiller.

Une question que l’on entend souvent, et que vous vous posez peut-être, est celle qui consiste à savoir si on est conscient ou non dans cet état. Plusieurs situations peuvent se présenter et dépendent toujours du choix de la personne. Le patient peut faire le choix de rester conscient ou non dans l’état hypnotique, tout en faisant une transe profonde. Je suis personnellement convaincu qu’une séance d’hypnose doit se faire en transe profonde pour être thérapeutique. Il est donc parfois nécessaire, avant de travailler dans cet état, de permettre à la personne de faire l’apprentissage de la transe profonde. Cet apprentissage se fera en une ou plusieurs séances. La condition préalable à tout travail est bien sûr l’établissement d’une relation de confiance entre le patient et le thérapeute.

A QUOI L’HYPNOSE PEUT-ELLE BIEN SERVIR ?
QUELS EN SONT SES BUTS ?

Vous l’avez compris, l’hypnose permet de travailler à un niveau plus inconscient. Elle met la personne en contact avec ses propres ressources afin de solutionner ses problèmes.

Milton Erickson, pour illustrer l’inconscient, aimait donner l’image d’un grand magasin où se trouvent toutes les solutions dont on a besoin pour vivre. On peut donc se servir et utiliser tout ce que nous avons à notre disposition.

Tout au long de notre vie, nous faisons donc des apprentissages. Malheureusement il peut arriver que nous restions bloqués à un de ces apprentissages, pour une raison ou l’autre. Le propre de ces ressources trouvées dans ce grand magasin est d’aller débloquer ce qui coince pour nous permettre de reprendre notre cheminement.

QUELS SONT SES DOMAINES D’APPLICATION ?

Les champs d’application sont vastes... Ils concernent autant le domaine médical que le domaine de la santé mentale. En voici quelques exemples :

Dans le cadre d’une consultation psychologique :
Dans un contexte de psychothérapie, l’hypnose peut être utilisée pour des problèmes affectifs et relationnels, des problèmes sexuels, des problèmes de dépression, des deuils et séparations, des phobies, des troubles obsessionnels, des problèmes de stress, de burn-out, des difficultés scolaires, un manque de confiance en soi, d’abus d’alcool, des troubles du comportement alimentaire, etc...

Dans le cadre de la médecine :
L’hypnose peut être utilisée pour cesser de fumer, en dentisterie pour les anesthésies, pour la préparation et l’accompagnement à l’accouchement, pour les problèmes d’allergies. En dermatologie pour des problèmes de verrues, d’eczéma, de psoriasis... Elle peut être utilisée pour traiter l’asthme, l’insomnie. On l’utilise aussi beaucoup dans le traitement des grands brûlés pour nettoyer les plaies plus en profondeur et permettre à la peau de se régénérer "un peu plus vite". Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive.

Même si les applications de l’hypnose sont nombreuses, il ne faut pas oublier que cet outil de changement a ses limites, qu’il ne fait pas de miracle, et surtout qu’il s’inscrit d’abord dans le cadre d’une relation soignant-soigné.


      

Articles les plus vus

Formations en Thérapie Brève

INSTITUT GREGORY BATESON Formations en Thérapie Brève à Liège, certifiées et reconnues par l’Ecole de Palo Alto. Contact : Jean-Jacques Wittezaele. CENTRE D’INTERVENTION ET DE RECHERCHE SUR LE CHANGEMENT ET L’EVOLUTION DES SYSTEMES HUMAINS Fondé en 2008 par Teresa GARCIA-RIVERA, le Circé est un (...)

lire la suite

cycle de 3 ateliers d’échanges centrés sur les solutions

lire la suite

Formations en EMDR

INTEGRATIVA Centre de formation en EMDR reconnu par Francine Shapiro. Les formations sont données par Ludwig Cornil. Adresse : Proccessieweg, 7, 9620 St-Maria Oudenhove, Belgique - Gsm : +32.486.62.77.93 - e-mail : integrativa@telenet.be - site web : www.integrativa.be BIPE Asbl Contact : (...)

lire la suite

S'inscrire à la newsletter

Espace Membres

Pas encore membre ?

Pascal Dereau

Logo Facebook Logo Twitter Logo Mail

Actualités

12 - 10 - 17

Formation EMDR avec Andrew Leeds

Conceptualisation de cas cliniques, du plan de traitement et du plan de ciblage lors de l’utilisation de la Thérapie EMDR avec des survivants de maltraitances et négligences relationnelles précoces (...)

lire la suite

02 - 06 - 17

Livre : Guérir de son passé : Avec l'EMDR et des outils d'autosoin

Guérir de son passé : Avec l’EMDR et des outils d’autosoin, de Emmanuel Contamin Présentation de l’éditeur « J’étais déjà psychiatre depuis près de vingt ans quand j’ai découvert l’EMDR. Cela a été un (...)

lire la suite

voir toutes les news

Agenda

décembre 2017 :

novembre 2017 | janvier 2018

voir tous les événements

Réalisation graphique : Trinome  |  Réalisation : Vertige  |  Plan du site